Archives du mot-clé Gorgeat

[Billet] Pourquoi je vais au marché bio de Vendôme

Adepte du marché bio de Vendôme, Lulu est locavore et gourmande. Traque les bons plans pour épargner son porte-monnaie. Elle nous a envoyé cette envolée lyrique après son passage hebdomadaire au parc Ronsard. Et nous livre sa recette de rillons maison.

« Quelques adeptes de la grande distribution vous diront sûrement que le bio ça ne fait pas envie… Que les Bio Coop/Bio Monde et autres magasins de graines et de lait de soja sont remplis de gens tout maigres et tout blancs… Et que ça coûte cheeeeeerrrrrrrr…

Personnellement je déteste le « steack de soja » !!!  😉 Je préfère la vraie viande ! Aimer bien manger ce n’est pas juste picorer des graines germées…  Du coup je ne suis ni maigre, ni blanche 😉

Au Bio Monde de Vendôme, ils vendent des produits locaux et ça dépanne ! Mais ils sont majorés puisque ils sont un intermédiaire entre le consommateur et le producteur. Alors franchement… je préfère aller au marché bio du mercredi. Un bonheur sous les arbres de la mairie !

Ça fait bobo ???!! Peut-être…

En tout cas les légumes, le fromage et la viande sont bons, frais, du coin et les producteurs qui les proposent sont épanouis de vendre leur produits ! Ce qui les rend beaux et souriants… Si si !!!!!

Vous avez des conseils pour cuisiner qui viennent de la foule et de derrière le comptoir… Il y a la queue mais ça va vite ! Ça permet de rêver un peu à ce que l’on va cuisiner. Et aucun risque de craquer sur des piles ou des chewing-gums soi-disant sans sucre.

Vous achetez juste ce dont vous avez besoin car il n’y a pas de chariot à remplir à tout prix, ni promotions flashy à tous les coins de rayons !

Ce petit marché sent bon la crêpe et s’il fait beau ça virevolte d’enfants et d’oiseaux dans le parc…

Lorsque je vois des tomates de Belgique à Bio Monde je ne suis pas contente. La ferme du Petit Pont à Azé vend des légumes magnifiques pour un prix très raisonnable (vu le travail que demande un jardin sans pesticide).

Question. Dans les grandes surfaces, pour les produits bio, prennent-ils en compte le carburant utilisé pour pouvoir aller chercher les légumes bio dans d’autres pays ?

La viande bio est-elle plus chère ?

Moi, mon plaisir c’est de faire des rillons maison avec la poitrine de porc de Gorgeat à 8€ le kg désossé !

La saveur est incomparable avec celle des poitrines de supermarché de pauvre cochon n’ayant jamais vu le soleil et gavés d’antibiotiques… J’ai fait l’expérience…

Les rillons diminuent de moitié ou plus et ça pétarade dans le saindoux tellement la viande est gorgée d’eau ! Et surtout, surtout… c’est moins bon !

Alors … « Bénéfice plus perte égal zéro » comme disait ma grand-mère.

À la fin, dans votre assiette le rapport qualité prix l’emporte et comme la viande de Gorgeat peut être mise sous vide, elle se conserve bien mieux qu’en barquette sous cellophane et il n’y a pas de remballe.

Alors pour savourer de bons rillons maison, achetez de la poitrine de porc nature au petit marché du mercredi sous les arbres. Il suffit de couper la poitrine en rectangle (à peu près tous de la même taille) et de la faire mariner à température ambiante (moins traumatisant pour la viande de ne pas lui faire subir de gros écart de température) de 4 heures à une nuit dans le sel et les herbes (laurier, thym, romarin ou autre piment, oignons, ail…).

Ensuite vous enlevez grossièrement le sel (qui a fondu) et les herbes et vous les plongez dans le saindoux. Vous laissez monter la chaleur doucement et mijoter à petit feu.

Si ça bout trop, coupez le feu, laissez reposez et rallumez jusqu’à ce que la viande soit bien tendre (on le sent en piquant avec la fourchette). Selon la taille des bouts de viande, cela peut prendre 3 à 4 heures. Une cocotte en fonte c’est l’idéal mais ça marche aussi avec une autre.

Un petit coup de feu vif pour finir et griller un peu le gras du dessus et puis il suffit de bien les égoutter. Vous pouvez aussi les retailler en rillons cocktail juste après la marinade et là, une cuisson d’une demi heure est amplement suffisante.

À manger chaud ou froid avec une bonne petite salade d’Azé … en rêvant au sourire trop rare de P.E.B sur ce marché … 😉 »

Par Lulu la locavore gourmande, ni maigre, ni blanche
Photo DR 

Marché bio de Vendôme 41100 : tous les mercredis, vente de produits locaux bio et issus de producteurs en conversion, de 16h à 19h, parc Ronsard, face à l’hôtel de Ville.